Première partie

       PRÉ-DÉCOUVERTE DU NOUVEAU MONDE

 

Aujourd’hui, nous savons avec certitude que la DECOUVERTE officielle du Nouveau Monde a été précédée par sa PRÉ-DECOUVERTE, tout aussi fascinante, si non plus, que LA DECOUVERTE elle-même.

Cette partie va suivre les traces de cette aventure de la pré-découverte, en partant de Majorque, pour aller à Lisbonne, Paris, Constantinople, Chypre, Jérusalem, en Asie centrale, en Chine et …plus loin encore.

Ces traces, ignorées des historiens, ne l’étaient pas pour autant de Colomb. Considéré par ceux-ci comme autodidacte, Colomb lisait en latin et possédait un savoir plus grand que les savants de l’époque.

Ainsi, il a écrit « Que le monde n’est pas rond de la manière qu’on le décrit, mais de la forme d’une poire »ce que la science a démontré grâce aux satellites!

Quelles étaient les sources véritables de son grand savoir ? Ne disposait-il pas d’informations de source inconnue sur l’existence d’une grande terre cachée qu’il portera à la connaissance générale et ainsi changera la face du monde ?